samedi, septembre 06, 2014

Sommières: GARANEL.....Souvenirs,souvenirs !

  
C'est en prenant ces «premières photos de l'encierro dans Vidourle »...que je n'ai pu m'empêcher de penser et de retourner à de longues années en arrière .

Car dans ce quartier où je suis né et où j'ai grandi : l'esplanade, la cour des écoles et Garanel étaient mes terrains de jeux .
Avec mon frère et mon cousin Vercler nous passions de longues heures au bord du Vidourle et particulièrement à Garanel, l'été c'était pour la baignade et le reste du temps pour la pêche
La plus grande partie de nos passe-temps était en effet d'arpenter les berges du fleuve avec notre canne à pêche dans le but d'attraper quelques poissons
Comme c'était pendant la guerre , l'occupation ...et les restrictions , lorsque nous ramenions quelques poissons (ombres,poissons chat, perches soleil ) ma mère s'empressait de nous préparer une «bouillabaisse»avec des topinambours ou des rutabagas ( et c'est sans doute pour cela que pendant de longues années j'ai détesté...cet excellent plat!)
Chaque partie de pêche était pour nous une sorte de concours . A l'époque, nous n'avions pas de 'lancer' ni de nasse ….une simple canne en roseau et nous enfilions nos poissons par les ouïes autour d'un jonc … chacun le sien. Alors lorsque nous revenions fiers de nos trois ou quatre petites prises et que nous passions devant les sentinelles et les soldats allemands qui occupaient l'école certains d'entre eux ( qui avaient certainement des enfants de notre age) souriaient et peut être aussi nous plaignaient !
Un matin alors que nous étions entrain de taquiner le goujon sur le fuyant du moulin de Garanel, une explosion retentit un peu plus haut vers 'les conques' (actuellement au niveau du nouveau pont) mais pensant qu'il s'agissait d'un exercice des militaires cela ne nous a pas empêché de continuer notre pêche. En fin de matinée alors que, comme d'habitude, nous rentrions à la maison avec deux ou trois 'gardons' au bout de nos joncs, un soldat vint vers nous et nous donna un plein seau de poissons .Il y avait de tout, des gros des petits, des carpes, des cabots,des anguilles .Trop contents nous sommes vite montés à la maison où ma mère émerveillée n'en croyait pas à ses yeux : la nourriture de plusieurs jours était assurée !
Bien entendu mon père se renseigna sur la provenance de ces poissons, et un soldat lui expliqua qu'il avait jeté une grenade (d'où la détonation) dans la rivière, et que l'onde de choc avait tué les poissons !
Quelques années plus tard j'accompagnais ma mère quand elle allait laver les draps à Vidourle; là je lui faisait passer des cailloux blancs lorsqu'elle les mettait à sécher au soleil sur l'herbe afin que le vent ne les soulève pas, quant à la pêche avec mon cousin lorsque nous prenions de belles anguilles nous allions les vendre à « la loube » un restaurant des quais....pour nous faire quelque argent de poche !. Plus tard encore avec les copains on jouait au water polo ou on faisait des concours de plongeons sur les écluses.
Des photos de Garanel j'en ai des dizaines....mais des souvenirs ….des centaines !
photo d'après une plaque verre .... avec Garanel au début du
siècle..dernier où il n'y avait pas encore les "passes".
Toujours à partir d'une plaque photographique ici :des "bugagières"
une  vieille carte postale : A l'origine ce moulin s'appelait :
Gravevesse (Garanel est celui d'en face détruit lors des inondations
de 1933)


voilà le moulin de Garanel ....emporté par les inondations de
1933 et où par la suite on a construit la station de pompage
une belle photo du Moulin de Garanel (de Mr Giraud) quelques
semaines avant l'inondation du 4 octobre 1958
Ce même moulin...au lendemain de la catastrophe (niveau de
l'eau)
été 1979 beaucoup de baigneurs à Garanel-plage !
1990 superbe "panoramique" de Garanel
au lendemain de l'inondation  du 9 septembre 2002 : le moulin
détruit et les occupants (famille Soyer) évacués par hélicoptère
2003 : nettoyage après la catastrophe de 2002
2008 : grands travaux d'aménagement du Vidourle à Garanel
Je n'avais jamais vu "Garanel" à sec !
2008 : toujours aussi beau ...ce paysage !
...et là :2013 !

Enregistrer un commentaire