jeudi, novembre 30, 2006

Le magnifique château de PONDRES



Récemment racheté par le conseil général du Gard, le domaine de Pondres est depuis quelques temps l'objet de grandes transformations.
Le projet prévoit de restaurer le château (et il en a bien besoin!), le parc (véritable forêt vierge) et de construire un lotissement ainsi qu'une maison médicalisée. C'est pour celà que le carrefour sur l'ancienne route nationale 110 a été modifié au niveau du mas des Tuileries qui sera également transformé.
Mis à part le vignoble cet important domaine était à l'abandon depuis pas mal d'années.
Pourtant ce "château", comme tous les châteaux du reste a son histoire. A la Libération il a été le quartier général de la résistance et c'est là que le commandant de la colonne allemande anéantie à Salinelles signa sa reddition.
Grace à l'ouverture de ce chantier, il est maintenant possible--de ce qui depuis des lustres était une propriété privée-- de se promener dans le parc et de pouvoir admirer ce bel édifice(inconnu de beaucoup).
Personnellement j'y étais venu avec mon père du temps de madame Pécoult quelques années après la guerre, en 1947 exactement lorsque l'on a tourné le film "les dernières vacances" de Roger Leenahard avec Odile Versois et Pierre Dux. j'avais été émerveillé par cette imposante batisse avec son grand bassin et sa fontaine......
Aujourd'hui, plus rien de tout çà : des murs fissurés, des escaliers disparus sous la mousse, plus de fontaine, un bassin vide, la serre effondrée.......
........Et pourtant, de loin, il a encore de la "gueule" ! Posted by Picasa

7 commentaires:

Anonyme a dit…

Eh bien oui, il a encore de la gueule. Et c'est en désespoir qu'il a été revendu par ses propriétaires, parce qu'ils ne s'entendaient pas entre eux. Mais, mis à part un incendie,des cambriolages de meubles et autres vicissitudes du temps, il a gardé encore des activités jusqu'à sa revente, non au conseil régional LR mais au conseil général du Gard. Il y a eu des concerts fameux avec l'association "Cultura pondrae, notamment Rostropovitch, Claude Rampal etc, il y a eu des mariages festifs, dans lesquels j'ai eu le plaisir de servir de découpeur de brebis de méchouis. Tout cela servait à faire survivre le château. Le projet actuel, déja bien avancé, d'un village séniors, n'est que le moyen trouvé par le conseil général pour le faire vivre. Et le centre culturel dans le château devrait être un gage de pérennité. J'habite à Pondres depuis 27 ans et j'y suis bien. J'espère que ces nouveautés ne feront pas de ce hameau paisible un champ de foire commerciale hyper urbanisé.Je n'ai évidemment rien contre que des gens viennent s'installer dans ce coin merveilleux. Mais je ne voudrais pas de HLM à l'horizontale, de lotissements sur des parcelles minuscules, avec un tel apport de population nouvelle que ça change l'ambiance calme. Le village sénior s'inscrit bien dans le cadre du hameau mais nous avons très peur d'une urbanisation galopante, pour rentabiliser au plus vite ce territoire. J'aimerais savoir qui se cache sous ce nom sympathique de papi-pas-con. Moi je suis facile à trouver, sur le côté de Pondres de Fontanès, avec chiens,poules canards et cochons, et mon ancienne bergerie.
Un jeune papy , résidu de la dernière guerre mondiale, prénommé Gérard

Abigael a dit…

J'ignore qui sont les personnes se cachant derrière ces surnoms?
Pour ma part, je connais Pondres depuis ma naissance et il n'a rien, depuis ces 30 dernières années, d'une château laissé à l'abandon. Comme Mr Gérard l'a dit, il fut le théâtre de nombreuses représentations musicales et la famille Debras a tenté d'entretenir au mieux cet héritage des Montlaur.
Le domaine de Pondres nous a quitté à regrets, mais nos coeurs y restent grêvés et jamais nous ne souhaiterons qu'il dépérisse. C'est pour cette raison qu'il a fallut se résoudre à s'en séparer, mais nous espérons que, tout comme son histoire, son âme perdurera dans chacune de ses pierres, dans les allées de son parc, même si ce dernier s'imbriquera désormais autour de nouvelles constructions.
Les Tuileries sont entrain d'être refaites et de manière fabuleuse! Voilà qui nous réchauffe le coeur, malgré cette cinglante séparation...
Une nièce de la maison, Abigaël.

Anonyme a dit…

Bonjour,
Je suis une future résidente du village seniors. J'ai été en effet attirée par cet endroit plein de sérénité et de dignité.Je suis heureuse d'être "tombée" sur votre blog et je suis touchée par vos commentaires.Le nouveau propriétaire est un Homme Bien et très empreint et respectueux de l'histoire du château. Tout se déroule selon un plan divin. Je ressens cela très fort. J'aimerais rencontrer des Habitants de Pondres, Gérard par exemple. Merci et sincères salutations.
Ginette Beigbeder
alain.beigbeder@orange.fr

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,

je ne peux savoir de quand datent vos messages, mais je suis heureuse de les trouver.
nous sommes en mars 2008 et je vais travailler au Chateau de Pondres, dans la réalisation de ses futures actvités touristiques.
je crois en effet que le domaine est entre de bonnes mains et que les gens qui aiment ce lieu ne seront pas déçus des projets qui s'y déssinent. Car comme l'a dit Ginette, le respect de ce lieu en est le maître mot.
j'aimerais beaucoup vous rencontrer pour en parler.

amicalement
Julie

Anonyme a dit…

Bonjour à tous,
Je cherchais des infos sur le net sur le chateau de Pondres où je suis en train de postuler pour un poste dans justement la restauration de celui-ci.
Tout comme Julie par exemple qui y travaille et qui avait laissé ici un message, j'aimerai que quelqu'un qui y travaille aujourd'hui, puisse se manisfester sur ce blog. J'aurais plein de questions a lui poser...
En vous remerciant,
Thierry

Anonyme a dit…

Papicon,
Mon oncle Jocelyn s"écrit Pécout.
Merci de corriger en mémoire des divers préfets du Var.

garance a dit…

Au papicon
Ce que vous devez savoir pour ne plus l'être!
Le château de Pondres, c'est une force, il vous la donne ou vous la refuse, il vous enserre et vous protège.
Nous l'habitions passionnément
(abandonné dites-vous!Montrer des photos 7 ans aprés la vente, la nature ayant repris ses droits, c'est détestable!)
ROSTROPOVITCH n'y fera plus pleurer son violoncelle.
Nous vivions du TCHEKOV, il n'y a que du POUTINE à l'horizon.
C'est vrai que les nouveaux propriétaires semblent avoir gagné au loto, mon pauvre PONDRES , ils t'ont mis des yeux en plastique, t'ont refait une façade blafarde,
c'est vrai qu'il fallait réparer tes blessures mais enfin quel irrespect, quel manque de sensibilité dans l'architecture!
Nous n'avions pas trouvé les lingots pour te soigner.
Nous avons dû t'abandonner. (l'indivision est pire que la guerre!)
Ton histoire (sur le site du chateaudepondres) semble s'être arrétée avec les PECOUT et reprendre avec un marchand de fraises! Nous y sommes absents!Voilà de la rigueur historique!
Tu es semble-t-il toujours monument historique!
Avec un supermarché à 500m, comme une tour de profit, des bungalows poussant comme des champignons dans ton parc, tes fenêtres en PVC, des antennes visibles ; tout cela avec l'absolution des instances culturelles!

Je garderai toujours dans ma mémoire la magie de ce lieu maintenant devenu banal.